La grande histoire du barbecue

Histoire du barbecueLe barbecue est un élément incontournable de nos vacances. Chaque été, les français profitent du soleil pour faire de bonnes grillades en famille ou entre amis. Cette pratique aujourd’hui banale n’existait pas (du moins en Europe) il y a 500 ans ! Retour sur la success story du barbecue de sa découverte à aujourd’hui.

Les colons.

A leur arrivée dans le nouveau monde, les premiers colons sont tombés sur une tribu vivant dans les iles des Caraïbes : les Taïnos. Ce peuple amérindien occupait un large territoire dans toutes les iles des Antilles et des Caraïbes. Pour faire cuire leurs aliments, ils utilisaient un ingénieux système de grille en bois placée au dessus d’un feu. Cette technique leur permettait de cuire les aliments en étant à l’abri des animaux, qui étaient effrayés par le feu. De plus, la fumée provoquée permettait également d’éloigner les insectes (très nombreux dans la région) de la zone de cuisson. De plus, dans ces zones au climat tropical, la cuisson au barbecue était un bon moyen de conservation de la viande qui pouvait être mangé pendant plusieurs jours après la cuisson. Dès lors, rien ne se perdait.

Cette technique de cuisson précolombienne séduit aussitôt les colons espagnols à leur arrivée à la fin du 15ème siècle. Ces derniers vont donc ramener cette ingénieuse technique en Europe au début du 16ème siècle. A cette époque, tout ce qui était ramené du nouveau monde connaissait automatiquement beaucoup de succès chez des européens fascinés par la découverte de ces nouvelles cultures. Ce mode de cuisson fut repris pour l’organisation de grands banquets publics.

Étymologie du mot barbecue

D’où vient le mot barbecue ? Ce mot existe en anglais depuis la seconde moitié du 17éme siècle et est attesté dans des écrits datant de 1697. En français la première apparition avérée du mot barbecue date de 1733. Il y a plusieurs version de son origine que nous allons expliquer.

– 2 légendes.

La légende veut que le mot barbecue vienne de la langue française et, plus particulièrement des explorateurs français qui auraient mangé une chèvre entière soit « de la barbe à la queue ». Cette expression légèrement déformée aurait inspiré le mot barbecue en anglais. Un autre mythe atteste que le terme viendrait du mot roumain « berbecu » qui signifie bélier. Les troupes franco-britanniques se seraient ravitaillées près du Danube à leur retour de la Guerre de Crimée, mais comme celle-ci s’est déroulée de 1853 à 1856, cela n’est évidemment pas possible.

– La véritable origine

En fait, le terme barbecue viendrait de « barbacoa », la traduction en espagnol de la technique de cuisson des Tainos. Ce terme hispano-américain a donc été ramené pour désigner cette technique révolutionnaire. Petit à petit, le terme s’est répandu dans toute l’Europe et a été adapté dans toutes les langues. Le mot barbecue fut donc choisi en Angleterre et de par leur hégémonie de l’époque, ce terme deviendra universel pour désigner ce mode de cuisson.

Vers un succès mondial.

Au fil des siècles, la technique de cuisson au barbecue rencontra de plus en plus de succès en Europe, mais c’est surtout en Amérique du Nord, et principalement aux États-Unis qu’elle devint majeure. En effet, durant la fameuse conquête de l’ouest, cette cuisine simple permettait aux migrants de faire la cuisine simplement et pour un grand nombre de personne s’il le fallait. Le barbecue est donc devenu à la fin du 19ème siècle un élément de la culture américaine, notamment dans les états du sud et de l’ouest (Texas, Nouveau-Mexique, Californie). Pendant ce temps là, en Europe le barbecue ne parvenait pas à devenir une pratique régulière et se limitait donc à de rares occasions, souvent de grandes fêtes de villages.

– L’explosion de la pratique dans les années 1950

Ce n’est qu’après la Seconde Guerre Mondiale que le barbecue devint vraiment incontournable aux Etats-Unis et dans toute l’Europe. En effet dans les années 1950, la culture américaine prit le pas sur la culture européenne notamment de par le cinéma, la télévision et la publicité. Cette culture américaine s’est construite autour de symboles, reprenant l’époque de la conquête de l’ouest. A grand renfort de publicité la pratique du barbecue gagna l’ensemble des Etats-Unis. L’ « American way of life » se propagea et le barbecue familial hebdomadaire, qui est devenu une pratique habituelle aux Etats-Unis, prit de l’ampleur aussi sur le vieux continent, et notamment en France. De plus, dans ces décennies de grande consommation (les 30 glorieuses), l’arrivée sur le marché de barbecues à charbon de petites tailles permettant de cuisiner que pour sa famille a pour effet de favoriser le développement du barbecue tel que nous le connaissons aujourd’hui.

– L’ère de la modernité

Cependant depuis, ces dernières années ont connu de nombreux changements dans l’univers du barbecue avec l’arrivée de nouveaux systèmes de cuisson. Les barbecues à gaz ont permis de moderniser le barbecue sans trahir son identité. La cuisson des aliments reste sensiblement la même et l’allumage simplifié permet de préparer son repas beaucoup plus simplement. Ces barbecues sont désormais à la pointe de la technologie, de sorte qu’il est très simple de cuisiner en toute sécurité pour toute sa famille et ses amis.

On le voit, la technique ancestrale du barbecue n’a finalement pas trop changé depuis l’époque de sa découverte. Car si évidemment les moyens technique sont différents, l’esprit qui anime ce type de cuisson reste le même : cuisiner un bon repas pour de nombreux convives dans une ambiance festive.

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>